EDHISTO, le site, est réalisé avec le soutien financier du Conseil Régional de Lorraine

Rechercher dans le site :

A venir

24-01-2017 : Conférence-projection par Jean-Pierre Drulang-Mack
Salle Saint-Eloi à Sallanches
En savoir plus

28-01-2017 : Conférence sur François Haxo par Yannick Guillou
Maison des Associations
En savoir plus

Bonne année et bonne (autre) rentrée

Pour les "professionnels de la profession", janvier est l'autre rentrée, la petite rentrée littéraire. Cette année, Edhisto a une actualité de janvier. C'est assez rare pour être signalé et nous avons donc le plaisir de vous présenter le dernier opus testimonial : "Un dessinateur et un comte dans la Grande Guerre. Journaux Croisés". Après les soldats allemands, les civils, femmes et hommes, envahis ou non, les poilus du génie, les chasseurs à pied, les artilleurs et toute une foultitude de témoins divers, dont 500 en 1 fois, Edhisto, poursuivant l’édition de témoignages inédits de combattants de 14-18, s'attaque à deux soldats de l’infanterie territoriale. Affectés au 94ème RIT, ils témoignent « pendant une grande partie de la guerre dans la même unité, au même moment et dans le même secteur. Leur comparaison permet de voir si deux combattants, avec des origines sociales et des grades différents, ont décrit et ont vécu leur expérience combattante de la même façon ». En effet ces soldats, malgré leur âge plus avancé (autour de 40 ans), que les poilus surnommaient les « pépères », ont subi les mêmes conditions de combats et de dureté de la vie dans les tranchées que ceux de l’active. Ce beau livre est agrémenté de superbes gravures émanant d’un soldat également artiste qui a croqué sa guerre au fur et à mesure de ses déplacements. Ah, bien entendu, nous n'oublions pas de vous souhaiter une très belle et très riche année 2017, avec l'espoir qu'elle vous réserve de petits et de grands bonheurs de lecture, de belles découvertes et à chaque page un étonnement, un apprentissage ou mieux, rêvons un peu, une révélation... Dans tous les cas, lisez bien, lisez beau, lisez Edhisto ! (bien teintée avant-guerre celle-là !)


Visualiser les éditoriaux de l'année :